Les serres sont une aide fondamentale pour tout amateur de jardinage souhaitant cultiver son jardin potager. Une serre permet de prolonger la culture de plantes et de légumes qui, autrement, succomberaient au froid et permet également de poursuivre de nombreuses cultures hors saison, sur une surface réduite.

D’où viennent les serres ?

La passion pour les serres remonte aux années 1400, quand les plantes exotiques ont commencé à se répandre. On s’est vite rendu compte qu’un climat beaucoup plus chaud était nécessaire pour pouvoir cultiver ces plantes dans des endroits froids.

Cependant, il faudra attendre 1700 pour observer les premières tentatives de culture sous serre. Les structures étaient principalement composées de colonnes de verre et de béton, où les gens y passaient du temps et organisaient des fêtes. Plus loin apparaissent ce que nous appelons aujourd’hui les jardins d’hiver, des structures qui ouvriront la voie à l’utilisation exclusive des serres pour diverses cultures. Aujourd’hui, avoir une serre dans son jardin permet de cultiver son potager (tomates, fraises…) dans les meilleures conditions.

La culture en serre de jardin

Il existe différents types de serres de jardin sur le marché, qui diffèrent selon leur utilisation, leur structure et leur température interne. On en trouve en aluminium et polycarbonate, en verre trempe et acier. Leur prix varie en fonction de leurs caractéristiques. Il faut prévoir de la monter après la livraison. Leur taille et leur hauteur n’ont pas d’importance, tout dépendra de la place disponible mais il est préférable que les plantations restent accessibles par le jardinier. Voici les différentes classifications.

Serres de culture : elles sont couramment utilisées pour la culture du potager.

Forçage : serre utilisée pour la croissance des plantes et des fleurs.

Pour la multiplication (ou multiplication) : ils favorisent le développement des racines des plantes à fleurs ou à fruits.

Par séchage : les produits agricoles y sont laissés à sécher.

Hydroponie : L’hydroponie est une technique de culture récente qui connaît un grand succès. Ces serres n’utilisent que de l’eau et sont basées sur le dosage contrôlé des nutriments.

En fonction de la structure

Serre tunnel : ce type de serre, que nous connaissons tous, possède une voûte elliptique ou semi-circulaire, comme un tunnel. Le revêtement est en matière plastique ou polycarbonate. Il est utilisé pour cultiver des fleurs et des légumes.

Serre en pente : il s’agit d’une structure qui peut avoir des pas symétriques ou asymétriques, ce qui permet également l’installation de panneaux photovoltaïques. On y cultive des légumes, des plantes succulentes et des fleurs.

Selon la température

Serres froides : il n’y a pas de systèmes de climatisation, mais seulement la lumière du soleil est utilisée.

Tempéré : une température comprise entre 10 et 14 est garantie pendant la nuit.

Chaud : la nuit, la température varie de 16 à 20 degrés.

Caractéristiques des serres

Les serres sont des structures qui répondent à des caractéristiques spécifiques afin d’assurer un habitat adéquat pour les plantes, les fleurs et les légumes.

Quelle que soit leur configuration, le sol doit être de bonne qualité pour une bonne isolation thermique. L’humidité doit être tenue à distance, le sol doit donc être solide et résistant.

Serre en aluminium, polycarbonate, verre trempe…

Aujourd’hui, la plupart des structures sont en acier, tandis que le toit peut être en verre ou en matière plastique.

Le verre est certainement beaucoup plus résistant et dure plus longtemps. De plus, il est souvent traité avec des oxydes métalliques, afin d’éviter des pertes de chaleur inutiles.

En ce qui concerne le plastique, on utilise du polycarbonate (très courant), du PVC ou des résines polyester renforcées (typiques des serres tunnels).

Sur les côtés, il doit y avoir des ouvertures pour la recirculation de l’air, en particulier pendant la saison estivale.

La porte, en revanche, doit être facile et confortable, suffisamment large pour permettre le passage de divers outils et matériaux.

À l’extérieur, la présence de gouttières ou de systèmes de collecte des eaux de pluie est recommandée. De cette façon, vous pouvez réduire le gaspillage d’eau pour l’irrigation. Il en existe à tous les prix.

 

Les types de serres de jardin

Irrigation goutte à goutte

L’irrigation au goutte-à-goutte permet d’économiser de l’eau, mais c’est un système qui peut facilement se détériorer et qui nécessite beaucoup d’entretien.

Irrigation aérienne

Il s’agit d’un système externe qui est raccordé à l’alimentation en eau. L’eau est pulvérisée à différentes distances, qui peuvent être ajustées au besoin.

Subirrigation

Il s’agit d’un type d’irrigation qui se fait par le bas, donc vous mouillez directement les racines grâce à un substrat de sable toujours humide.

Climatisation

Le contrôle du climat est un autre aspect fondamental de la culture en serre. Nous parlons d’un environnement fermé, où nous devrons contrôler la lumière, la température, mais aussi l’humidité.

Contrôle de l’éclairage

La lumière peut d’abord être réglée en choisissant une position ensoleillée, où il n’y a pas d’éléments structurels qui fournissent de l’ombre.

Cependant, seule la lumière directe du soleil n’est pas suffisante, vous aurez donc besoin de lampes et de réflecteurs. Ceux-ci vous permettent d’amplifier la luminosité sans avoir à acheter des lampes supplémentaires.

Température

Dans les serres tempérées et chaudes, des générateurs d’air chaud sont utilisés pour contrôler la température. Ceux-ci doivent être reliés à un thermostat qui vous permet de tout régler en permanence.

En été, il y a le problème inverse, celui de devoir refroidir l’environnement pour empêcher la hausse des températures. Pour surmonter ce problème, on utilise souvent une ventilation naturelle ou forcée ou des systèmes beaucoup plus sophistiqués utilisant des technologies modernes.

Humidité

Pour contrôler l’humidité, il suffit d’utiliser un thermomètre numérique ou un hygromètre. Cette valeur est fondamentale car toutes les plantes n’aiment pas un environnement humide.

Si vous cultivez des plantes de jardin, par exemple, vous devez calculer une humidité de près de 50%.

 

Les plantes de serre de jardin

Culture en serre

La culture en serre suit des règles précises et nécessite une bonne préparation. Il y a de nombreux facteurs à prendre en compte, ainsi que les techniques disponibles. Mettons les choses au clair.

Il existe deux techniques de culture différentes, la culture du sol et la culture hors sol.

Avant de procéder à leur description, nous suggérons toujours d’organiser les espaces en divisant les différents types de cultures. Ainsi, par exemple, nous sélectionnerons les plantes ornementales d’un côté, les fruits et légumes de l’autre, les fleurs qui nécessitent un soin particulier, etc.

Grandir sur le sol

Il est cultivé sur le sol sur palettes ou directement sur le sol.

Les palettes sont généralement préparées pour les plantes ornementales. Ce sont des panneaux fixes ou mobiles sur lesquels tout est posé.

Pour la culture au sol, des surfaces sont délimitées pour les cultures, en prenant soin de laisser quelques passages.

Cultiver en surface

Dans ce cas, on utilise un substrat constitué d’un matériau poreux, comme de l’argile expansée, et d’une solution riche en nutriments. Actuellement, c’est une technique de culture qui n’est pas très répandue en Italie.

Plantes et légumes de serre

Avoir une serre dans son jardin peut être rentable pour cultiver fruits et légumes de façon biologique et authentique. Mais quelles sont les plantes et les légumes destinés à ce type de culture ?

 

Dans la serre tunnel froide, par exemple, nous inclurons les plantes rustiques, comme les plantes alpines. L’environnement est également idéal pour les fleurs comme les roses, les glaïeuls ou les bulbes.

Et vous pouvez également planter des arbustes à floraison précoce ou des plantes qui ont besoin d’être réparées en hiver, comme les géraniums. Des plantes de cycles végétatifs différents peuvent être cultivées en même temps.

De bons résultats peuvent être obtenus avec les légumes et les fruits : feu vert pour une livraison toute l’année ou presque de tomates, fraises, salade, melon,  piment et toutes les herbes aromatiques, comme le basilic.