Faisant partie intégrante des mœurs françaises, la pétanque peut se pratiquer entre amis, en famille et parfois même en solo. Si vous appréciez lancer des boules durant les temps libres et les week-ends conviviaux à la maison, pourquoi ne pas aménager un terrain de pétanque dans votre cour ! Vous pourrez ainsi jouer n’importe quand sans devoir quitter votre jardin. Bien que vous soyez en mesure de réaliser les étapes de la construction d’un boulodrome personnalisé vous-même, le projet requiert un espace extérieur assez grand et certaines conditions à remplir. Découvrez l’essentiel à savoir sur le sujet avant de vous lancer.

Les étapes préliminaires : choisir l’emplacement, l’exposition et les dimensions

Pour construire un terrain de boules chez soi, il faudra d’abord avoir un jardin ou une cour spacieuse, mais il faudra surtout disposer du bon jardin. Dans la mesure où l’aménagement nécessitera en effet un nivellement de la surface pour créer un espace de jeu parfaitement plat, mieux vaut éviter les sols en pente ou accidentés. Ce conseil est d’autant plus valable si vous envisagez de réaliser vous-même les travaux. Pour des bordures du jardin qui ne sont pas uniformes, une entreprise de terrassement pourra aplanir le terrain, mais si vous êtes seul et sans équipement, opter pour une zone plate évitera les pertes de temps, d’argent et d’efforts.

Bien que ce point soit souvent négligé, il est important de noter que l’exposition de l’endroit influence également le choix de l’emplacement du terrain. Trouver l’exposition idéale n’est pas une tâche facile puisqu’il faudra un minimum d’ensoleillement, mais aussi une zone ombragée à côté afin de jouer en été sans craindre une insolation. On privilégiera dans ce cas un endroit au soleil, mais couvert par une ombre généralement fournie par la végétation ou les infrastructures (maison, treillage, etc.).

En ce qui concerne les dimensions, elles dépendent entièrement de l’espace disponible. Habituellement, une largeur de 4 à 5 m sur une longueur de 10 à 15 m est indispensable pour jouer confortablement. Il va de soi que plus l’aire de jeu sera spacieuse et mieux l’activité sera agréable. D’aucuns se contentent cependant d’un terrain de pétanque faisant 3 m sur 8 m. Bien entendu, le jeu sera plus compliqué, mais améliorera sans doute les performances.

Quels sont les préparatifs à envisager ?

Parmi les préparatifs à effectuer pour mener à bien votre projet, on peut citer le choix des matériaux et des outils, mais aussi la préparation du terrain.

La construction d’un terrain de boules chez soi demande plus d’effort que de matériaux compliqués. L’aménagement sera en effet constitué d’une strate de gros gravier comme fond, d’une couche de toile en géotextile et d’une dernière strate de sable au-dessus. Il faudra également entourer le terrain par des poutres en bois, avec une bordure de pelouse pour plus d’esthétique. Les poutres serviront à délimiter l’aire de jeu, à éviter que les boules débordent, mais aussi à assurer une bonne finition.

À moins d’envisager la construction d’un terrain XXL sur une zone en pente, il n’est pas nécessaire de se procurer de gros équipements. Il vous faudra toutefois beaucoup de courage puisqu’il est impératif de décaisser le sol, c’est-à-dire le creuser avec une pelle, sauf si vous avez une pelleteuse à disposition. D’autres outils sont également requis : cutteur, rouleau ou planche et scie pour couper les poutres.

Concernant les préparations du sol en soi, il vaut mieux être deux pour finaliser les travaux rapidement. Commencez par délimiter l’aire de jeu avec un cordeau traceur et un mètre ruban puis décaissez le terrain sur 25 à 30 cm de profondeur. Assurez-vous que la surface soit bien plane sans oublier d’éliminer les mauvaises herbes et racines avec un râteau.

La construction : étape par étape

Une fois le terrain aplani et bien nettoyé, vous pouvez le borner et commencer les travaux d’aménagement. D’abord, étalez une strate de 5 cm de gros gravier au fond et assurez-vous de mettre la couche à niveau. Cette étape est primordiale pour garantir un boulodrome droit et réussit. Compactez le terrain en déposant un feutre géotextile. Ce dernier empêchera le développement de mauvaises herbes ou racines parasites tout en permettant l’écoulement de l’eau.

Installez ensuite les poutres sur les bordures de manière qu’elles s’emboitent parfaitement et forment un rectangle. Utilisez l’équerre du maçon si nécessaire puisqu’il faudra également fixer les poutres entre elles et dans les angles. Pour garantir la solidité de l’aménagement, complétez avec des renforts d’angles.

La prochaine étape consiste à mettre à niveau les couches déposées. Pour cela, étalez une autre strate de gravier avec une hauteur de 10 à 15 cm. Utilisez une règle à niveau pour remettre une fois de plus le terrain à niveau puis tassez bien les couches afin qu’elles soient compactes. Installez ensuite solidement des bastaings ou des bordures en acier galvanisé sur le pourtour de l’aire de jeu.

Dernière étape et prix des travaux

Pour terminer avec le dépôt des couches de matériaux, vous devrez étaler une strate de sable (ou gravier stabilisé) de 5 cm sur les précédentes couches. Il faudra par la suite humidifier le terrain tout en continuant de le damer. Le nivellement du sol doit être optimal pour garantir la qualité de votre boulodrome. Pour ce faire, utilisez une plaque vibrante en cas de besoin.

Une fois le terrain bien nivelé, il faudra le laisser se reposer au moins 4 jours avant de rajouter une couche de sable (5 cm) tout en humidifiant et en damant. Cette fois, 2 jours suffiront pour que le sol soit sec et vous pourrez commencer à l’utiliser. Pour obtenir un terrain de pétanque agréable et esthétique, pensez à construire des aménagements comme un abri ou une allée de jardins, une pergola pour stocker les boules ou encore une clôture de jardin.

Pour ce qui est du prix de la construction, vous devrez compter au moins un millier d’euros pour l’achat des matériaux. Le coût des travaux englobe généralement les frais pour environ :

. 5 tonnes de gravier et 13 tonnes de graviers fins ;

. 65 m — de toile géotextile perforé ;

. 2,5 tonnes de sable (de préférence du sable de rivière) ;

. Bastaings traités autoclaves ou traverses (pour une option abordable).

Si vous envisagez de confier l’aménagement à un professionnel, les dépenses peuvent être doublées (voire triplées), mais votre dos vous en remerciera. De plus, les travaux seront réalisés plus vite.

Astuces pour bien entretenir votre terrain de jeu

Pour apporter plus d’esthétique à votre boulodrome, pensez à l’aménager à côté d’un jardin imitation pierre puis ne négligez pas le gazon autour. L’entretien du terrain et de ses alentours s’avère d’ailleurs indispensable puisqu’au fil des années, la surface peut devenir bosselée et les graviers peuvent remonter. Si ce type de déformation survient, le recours à un professionnel sera requis pour tout remettre en ordre. Pour éviter le problème, égalisez le terrain en le passant à dos de râteau une fois par an.

En cas de déformations, mettez du sable par-dessus puis damez avec un rouleau à gazon plastique pour combler. Afin de maintenir le boulodrome propre et à l’abri des végétations, appliquez un désherbant préventif durant la saison printanière. Vous pouvez également utiliser un désherbeur thermique.

Dernier élément à considérer : le revêtement du terrain. Pour garantir confort et esthétisme de l’aire de jeu, privilégiez la dolomite. Avec ces graviers très fins (0/5 à 0/9), ce matériau permet d’obtenir une surface agréablement souple aux pieds.