Fibres naturelles pour l’ameublement

Les fibres naturelles utilisées pour la fabrication de meubles et d’accessoires – osier, rotin, rotin – sont toujours en vogue et ne sont pas affectées par le passage du temps et l’évolution des modes.

Depuis l’Antiquité, ces fibres ont été travaillées de manière à acquérir force et résistance. C’est pourquoi elles peuvent être utilisées pour fabriquer des meubles tels que canapés, chaises et tables basses, mais aussi des accessoires tels que paniers et lampes. Ils se prêtent à l’aménagement d’environnements intérieurs et extérieurs. Les fibres peuvent être tissées plus ou moins épaisses selon le matériau mais aussi selon l’intention décorative que l’on veut atteindre. Parfois, l’intrigue change également en fonction du lieu d’origine. Par exemple, le tissage des produits asiatiques semble radicalement différent de celui des produits européens. En ce qui concerne l’apparence, ces matériaux sont à leur meilleur lorsqu’ils sont laissés à l’état naturel, les fibres étant visibles dans leur couleur naturelle. En tout état de cause, les fibres peuvent subir d’autres traitements, tels que la coloration ou le blanchiment. Avant de passer à la description des différents types de fibres, je vous rappelle qu’il existe également sur le marché des reproductions réalisées à partir de matériaux synthétiques, mais moins délicats que les matériaux naturels. On utilise souvent un plastique coloré, résistant aux intempéries, qui imite ces matériaux à la perfection.

L’osier

L’osier est obtenu à partir de la transformation des fibres de saule, une plante caractérisée par une élasticité et une résistance particulières. Sa transformation est née essentiellement pour produire des paniers et des corbeilles, mais la fibre est particulièrement adaptée à la fabrication de certains accessoires d’ameublement, tels que les canapés et les fauteuils. Si la fibre n’est pas traitée avec des produits de protection spéciaux, elle a tendance à s’éclaircir avec le temps. Cependant, c’est une caractéristique de la matière, de sorte que les objets fabriqués avec elle peuvent être délibérément laissés à l’état naturel.

Rotin

Le rotin est une fibre naturelle dérivée d’une plante originaire d’Asie, le rotin d’Inde, également connu sous le nom de canne à rotin. Il est principalement utilisé pour la production de meubles pour les espaces extérieurs. Il peut être utilisé pour la construction de meubles avec ou sans écorce, mais dans ce dernier cas, le matériau est beaucoup moins résistant aux agents atmosphériques tels que la pluie et le soleil. Pendant la production, il est spécialement traité pour être rendu résistant au feu et à la moisissure. Le naturel est en effet un matériau assez délicat.

L’osier

L’osier, comme son nom l’indique, est obtenu à partir de la partie la plus intérieure, c’est-à-dire la moelle du rotin ou du roseau. En fait, elle est aussi connue sous le nom de moelle de rotin. C’est une fibre extrêmement fine qui est obtenue par un procédé d’étirage qui permet d’obtenir des fils très effilés mais en même temps résistants. Pour faciliter le traitement, la fibre est humidifiée. Grâce à ces caractéristiques, on peut donc réaliser des entrelacs très serrés avec lesquels on peut fabriquer des meubles de style classique ou moderne.

Fibres naturelles pour l’ameublement intérieur et extérieur

En général, l’environnement extérieur sert de cadre à des meubles en osier, en rotin ou en rotin. Dans les jardins, les terrasses ou les balcons, en effet, ce type de mobilier peut exprimer tout son potentiel. Cependant, les fibres sont également très délicates, c’est pourquoi si vous devez les laisser longtemps à l’extérieur, il est conseillé de les protéger en les recouvrant de chiffons, car les agents atmosphériques auxquels elles sont exposées pourraient les endommager avec le temps. Il n’est cependant pas rare d’utiliser ce type de mobilier même dans les intérieurs, où il convient particulièrement aux meubles en bois et aux tissus naturels.

Nettoyage et entretien des fibres naturelles

Le nettoyage quotidien de l’osier, du rotin et de l’osier doit être effectué à l’aide d’une brosse, afin d’éliminer toute saleté qui pourrait s’accumuler entre les tissages. Pour un nettoyage plus approfondi, vous pouvez utiliser un peu d’ammoniaque à diluer dans de l’eau chaude et essuyer avec un chiffon doux. Un entretien plus poussé qui préserve longtemps les fibres naturelles, nécessite au contraire un traitement avec des huiles spécifiques.