Avec sa floraison parfumée tout au long de l’année et son beau feuillage, le citronnier possède tout son charme pour égayer les intérieurs et les jardins en plus de ses innombrables avantages sur la santé. En outre, ce type de plante offre également des citrons bien juteux à profiter toute l’année. Comme ce fruit ne supporte pas le gel, il est impossible de faire une culture en pleine terre dans certaines régions de la France. C’est pourquoi, la culture du citronnier en pot est plus recommandée pour simplifier l’hivernage. Un tour d’horizon sur le sujet.

Des détails à ne pas négliger sur le citronnier en pot

Le citronnier est un arbre fruitier très prisé dans les jardins. Il tient son nom scientifique du mot latin citrus qui désigne le citrus medica ou le cédratier. Ce type de fruit possède un feuillage persistant qui est plus imposant que tout autre fruit appartenant au même genre comme l’oranger. À l’instar des arbres de la famille des rutacées, le citronnier possède des feuilles contenant des glandes qui renferment des huiles essentielles. D’un point de vue botanique, cette plante présente une baie de 6 à 11 cm de diamètre pouvant atteindre 20 cm de longueur et la hauteur du citronnier en pot peut atteindre 3 m de hauteur. Par ailleurs, il existe de nombreuses variétés adaptées à la culture en pot  du citronnier. Le citronnier des quatre saisons ou plus particulièrement le « citrus limon » est la variété la plus répandue. Sa production s’étale tout au long de l’année. Il y a aussi la lime citrus aurantifolia aux fruits originaux acidulés utilisée dans la confection de limonade ou de jus. En outre, le citronnier caviar agréablement parfumé vient d’Australie. Celui-ci possède une forme allongée et sa couleur passe du vert au brun. Sa pulpe est composée de perles croquantes. Ce type de citronnier séduit les grands chefs de par son goût qui est indéniablement irrésistible.

Que faire pour assurer une bonne culture d’un citronnier en pot ?

Dans certaines régions de la France, il est impossible d’assurer une culture du citronnier en pleine terre. En effet, pour bien fructifier, cet arbre est exigeant en termes de qualité d’ensoleillement et de nature de sol. Le citronnier est aussi sensible à la température, c’est pourquoi la culture de cette plante se fait souvent en pot. Pour bien cultiver un citronnier en pot, il est préférable de choisir un pot en terre cuite ou en bois. Cela permet de laisser l’air circuler librement. Pour bien cultiver un citronnier en pot, le choix d’un substrat bien drainant est primordial. Pour une bonne évacuation d’eau, il est recommandé de percer le contenant en son fond. Il est possible de faire le choix entre des billes d’argile ou une couche de graviers estimés à 20% du volume du pot à placer au fond du bac. Par ailleurs, le point de greffe ne doit pas être enterré. Celui-ci doit légèrement dépasser la surface du pot. Pour cela, il est nécessaire de composer un mélange de compost, de terreau et de sable de rivière et d’étaler une couche au fond du pot et y placer le citronnier. Les espaces vacants doivent être comblés avec le mélange et tassés autour du pied. Afin d’éliminer les bulles d’air au niveau de la terre, il faut arroser copieusement et en cas de besoin, rajouter du mélange en surface.

Comment entretenir un citronnier en pot ?

Afin d’assurer la plantation d’un citronnier en pot jusqu’à la période dédiée à récolter les citrons, il est tout autant recommandé de bien entretenir la plante. L’entretien passe essentiellement par un arrosage régulier surtout en été. Durant cette période, pour bien cultiver un citronnier en pot, cette plante  doit être placée à mi- ombre ou à l’extérieur. Cela permet d’assurer la culture optimale du citronnier en pot avec des feuilles persistantes. Il est conseillé de ne pas attendre que le fond du pot soit sec entre deux arrosages. Par contre, dans le but de préserver les racines, il ne faut pas laisser l’eau stagner dans la coupelle. Pour une bonne fructification de l’arbuste, il est essentiel d’assurer un apport d’engrais pour citronnier ou dédiés spécifiquement pour les agrumes. Durant la belle saison, cette initiative est à renouveler au moins une fois par mois. Une fois que l’été parte, l’arrosage du citronnier doit être espacé. Durant cette nouvelle période, l’oranger ou le citronnier en pot doit être placé dans un emplacement lumineux, à l’abri du froid. La température idéale étant fixée entre 8 et 12°C, il est à éviter de conserver ce genre de plante dans des pièces à température élevée. Il est également conseillé de mettre une voile hivernage pour protéger le citronnier en pot.

Eviter les redoutables ravageurs du citronnier cultivé en pot

Nombreux ravageurs anéantissent la culture en pot du citronnier. Les premiers sont sans doute les pucerons qui font des dégâts sur les feuilles. La présence de ces parasites rend la culture et l’entretien du citronnier en pot plus ardu. Cependant, il suffit d’introduire des coccinelles pour éradiquer ces parasites. Par ailleurs, l’aleurode également appelé mouche blanche se trouve aussi parmi les parasites les plus à craindre. En effet, ce type d’insectes transmet au citronnier un virus phytopathogène. Pour l’éviter, il est recommandé de poser la plante à proximité des pièges chromatiques englués. Les produits insecticides sont également préconisés pour lutter contre ces ravageurs. En outre, la cochenille est tout autant responsable des dégâts qui ravagent les citronniers plantés dans un pot en terre cuite. En effet, elle ponctionne la sève au niveau de la plantation d’un citronnier en pot et provoque des moisissures noires causées par les champignons. Pour y remédier, des pulvérisations à base de liquide vaisselle ou de savon noir dès l’apparition de la cochenille est prônée. On peut également faire usage des pesticides qui se révèlent très efficaces. Par ailleurs, toujours en vue de préconiser les dégâts, l’usage des insecticides sur les fleurs et les fruits est conseillé

Eviter les parasites et les maladies d’un citronnier, c’est possible !

La culture et l’entretien d’un citronnier en pot sont inséparables. Ce type de plante n’est pas à l’abri des parasites et des maladies. Durant les saisons du citrus limon ou le citrus limon eurêka par exemple, il est nécessaire de les protéger contre les attaques des pucerons, de la fumagine ou des cochenilles. La meilleure façon est de prévenir les maladies et les parasites. Pour cela, il faut dispenser le citronnier en pot ou le citron de soins attentifs. Notamment, pour devancer la gommose, il faut positionner le point de greffe à 30 cm au-dessus du sol lors de la plantation. L’arrosage, l’apport en engrais, le greffage et le binage sont des gestes réguliers à entreprendre. Il est aussi conseillé de tailler l’oranger ou le citronnier en pot avec des outils parfaitement désinfectés et de mettre un baume cicatrisant après taillage. Pour la culture à l’intérieur dans un bac ou un pot à la jardinière, il faut aérer la pièce de manière fréquente. Si l’atmosphère est sèche, il faut aussi bassiner le feuillage constamment. Au printemps, il est conseillé de traiter les plantes pour éviter les invasions des cochenilles et des pucerons. Par ailleurs,  il faut penser à sortir l’arbre dès l’arrivée du soleil.