Dans les périodes de grande chaleur, les plantes de l’appartement ou du jardin sont, aussi particulièrement, touchées. Parfois, pour tenter de compenser ce désagrément, des erreurs sont commises dans l’irrigation, en exagérant la quantité d’eau distribuée ou en commettant des erreurs dans la manière d’arroser. Après tout, vous n’êtes pas tous équipés de la proverbiale main verte, vous devez, donc, être correctement documentés pour pouvoir mener à bien cette opération au premier coup d’œil. Découvrez, donc, quelques conseils utiles pour arroser les plantes d’intérieur de la bonne manière.

Ne pas arroser de façon irrégulière

L’une des erreurs les plus courantes que vous commettez lorsque vous arrosez les plantes est de ne pas le faire à intervalles réguliers. L’arrosage irrégulier d’une plante ou d’un légume signifie que les périodes avec peu ou pas d’eau sont suivies de périodes d’arrosage excessif. Cette irrégularité endommage sérieusement les plantes. En fait, elle peut provoquer des déséquilibres mécaniques dans les tissus du sol et même, dans certains cas, un durcissement irréversible de la motte. Dans d’autres cas, il peut y avoir des dommages physiologiques. En effet, certaines plantes, comme les tomates, ont besoin d’une quantité d’eau régulière, distribuée à intervalles constants. Les raisons pour lesquelles ils ont tendance à être irréguliers peuvent être différentes. L’un d’entre eux, par exemple, est le manque de temps dû aux engagements quotidiens.

Dans d’autres cas, il n’est pas possible d’intervenir régulièrement parce que le petit terrain de verdure dont vous vous occupez est en fait loin de chez vous. Enfin, il se peut que vous deviez faire face à des situations de rationnement de l’eau, comme c’est le cas actuellement en raison de la sécheresse, de sorte que vous n’avez pas vraiment l’eau dont vous avez besoin. La meilleure solution consiste, donc, à choisir des espèces de plantes qui peuvent résister à des périodes de sécheresse, même prolongées.

Comment arroser correctement ?

Une autre erreur très fréquente est d’irriguer trop superficiellement, en mouillant les feuilles et non le sol. Ce qui nécessite une grande quantité d’eau, c’est la motte de terre ou le pain dans le pot. Il y a, en fait aussi, des plantes qui aiment l’humidité sur le feuillage, mais cette caractéristique signifie qu’elles attirent les escargots.

De même, on peut dire que les fleurs peuvent, également, être arrosées, mais seulement si on le fait occasionnellement, toujours pour éloigner les escargots et autres parasites ou insectes. L’arrosage quotidien n’est pas recommandé car les fleurs, surtout les plus grandes, ont tendance à pourrir ou à se tâcher avec l’eau. Un danger dans le jardin est, également, la combinaison de plantes ayant des besoins en eau différents. En fait, le risque est de noyer une plante pour ne pas donner trop peu d’eau à l’autre. La meilleure solution consiste, donc, à les répartir de manière appropriée.

Arroser les plantes avec le tuyau

En général, pour arroser les plantes du balcon ou du jardin, on utilise le tuyau commun, souvent équipé en haut d’un pistolet à jet qui facilite le dosage et la distribution de l’eau. Dans le passé, ces tuyaux étaient rigides et assez lourds. Aujourd’hui, en revanche, on trouve sur le marché des produits fabriqués avec des matériaux extrêmement souples et flexibles, faciles à dérouler pour l’utilisation puis à rembobiner pour la mise en place.

Ce dispositif est bon pour l’arrosage de petites surfaces, comme les balcons et les terrasses, les petits potagers ainsi que les petits jardins, mais il devient plus problématique lorsqu’il faut irriguer des jardins un peu plus grands. Dans ces cas, en effet, vous avez tendance à traîner le tuyau sur le sol, ce qui le fait aboutir sur les parterres de fleurs qui peuvent être endommagés. Pour éviter ce désagrément, vous pouvez acheter des protections spécifiques qui se glissent dans le sol et permettent au tuyau de glisser, sans dommage.

Un dernier conseil, particulièrement valable en cette période où vous vous apprêtez à partir en vacances. Si vous utilisez un système d’arrosage automatique, veillez à ne pas placer le bac d’égouttage directement sur le collet des plantes. L’égouttement continu des gouttes pourrait les faire pourrir. Et, si le système fonctionne sur batterie, nous vous recommandons de changer les piles avant le départ.