Si l’on veut opter pour un toit agréable au regard et écologique, la toiture végétalisée est la solution. Sa réalisation se révèle simple si l’on dispose du matériel adéquat. Toutefois, si l’on n’a pas l’âme bricoleuse, un professionnel peut s’en charger.

Le préalable à la végétalisation de toiture

Pour commencer, il faut savoir que la végétalisation de toiture peut se faire pour n’importe quel bâtiment et tous types de toiture. En effet, que l’on dispose d’un toit en pente ou d’un toit-terrasse, il est toujours possible de le transformer. De plus, il n’est pas trop tard pour opter pour un toit végétal, même si cela n’a pas été prévu à la construction. Le plus important dans la réalisation d’un toit végétalisé concerne la préparation de la toiture. Si la végétalisation de toiture n’a pas été planifiée à la construction, il faut conditionner le toit pour la transformation. Dans ce cas, il faut s’occuper de l’isolation de la couverture et s’assurer qu’elle ne possède aucun défaut. Si l’on ne s’occupe pas de l’isolation avant les travaux, elle sera plus difficile une fois le toit végétalisé. De plus, comme le toit végétal retient l’eau, il y a des risques de fuites si l’isolation n’est pas au point. Une fois l’isolation considérée, il est temps de se concentrer sur le type de végétal à planter. Le climat, l’exposition et l’espace disponible sont autant de facteurs qui entrent en compte pour déterminer sa toiture végétalisée. Un spécialiste comme Mon Toit Vert.fr peut aider dans la conception de votre toit jardin.

La réalisation de la végétalisation de toiture

Lorsque votre couverture est préparée, on est prêt à entamer la végétalisation de toiture. En premier lieu, il sera nécessaire de placer une membrane d’étanchéité. Comme qui dit végétaux implique une humidité constante, il est important de protéger la toiture des risques de corrosions. En second lieu, la membrane de drainage sera posée pour assurer deux rôles. Son premier rôle, comme son nom l’indique, consiste à drainer les excès d’eau. Le deuxième rôle de la membrane consiste à limiter la croissance des racines. En effet, les racines, si elles ne sont pas limitées, s’attaquent aux membranes et peuvent atteindre la toiture elle-même. Une fois ces deux membranes en place, on s’occupe de la végétalisation proprement dite. Ainsi, on pose le substrat ou la couche qui servira de support aux plantes. Le type de substrat utilisé devra correspondre aux types de plantes qu’on envisage de cultiver. Une règle importante à ne pas oublier se rapporte à la sécurité. Comme le toit est en hauteur, peut-être glissant et incliné, il est important de s’équiper de bons équipements et de ne jamais réaliser seul les travaux. Pour faciliter la tâche, les professionnels proposent des kits prêts à poser pour les particuliers.

Pourquoi opter pour la végétalisation ?

Un toit végétalisé représente des avantages tant esthétiques que techniques. C’est une décoration qui s’adapte à tous les toits et dans toutes les régions. De plus, voir de la verdure sur les toits de la maison casse un peu de l’ambiance béton et asphalte que dégage la ville. En campagne, le toit végétal permet de se fondre dans l’environnement. Techniquement, la toiture végétalisée améliore l’isolation de la maison, avec ses couches d’isolation supplémentaire. De plus, la toiture est plus durable, car elle est épargnée des intempéries.