Que ce soit pour la détente, le plaisir ou même le maintien de la forme, disposer d’une piscine est désormais dans les premiers souhaits pour un cadre de vie de rêve. Naturellement, comme toutes les autres parties de la maison, elle a besoin d’un entretien régulier. Toutefois, son nettoyage peut se révéler problématique lorsqu’on ne s’y prend pas de bonne manière.

Piscine : les outils qui permettent un entretien automatique

La star du milieu pour ce type de nettoyage est sans aucun doute le robot de piscine. C’est un puissant allié non seulement pour ce qui est de l’aspiration, mais également pour ce qui est du nettoyage. Il parcourt le fond et les murs de votre bassin de façon autonome afin de les débarrasser d’éventuelles impuretés. Lors de ses passages répétés dans les coins et recoins, il fait usage de son système d’aspiration et de brossage pour effectuer un nettoyage efficace. Sur le marché, on le retrouve sous plusieurs variantes : hydraulique, électrique, avec surpression, etc. Il est souvent utilisé en complément au système de filtration pour une efficacité maximale.

Ledit système est un circuit fermé programmable composé essentiellement d’une pompe, d’un ou de plusieurs filtres et de buses de refoulement. Il ne permet d’effectuer qu’une filtration des impuretés visibles et de maintenir la couleur de l’eau. Qu’il s’agisse d’une piscine enterrée ou non, pour le traitement des éléments invisibles, vous disposez d’un panel de produits tels que le chlore, le brome et le sel. Grâce à des bandelettes adaptées, vous avez la possibilité de vérifier continuellement le pH de l’eau qui doit normalement tourner autour de 7. Ainsi en cas de nécessité, vous pourriez mener des actions correctives, beaucoup plus manuelles.

Piscine : les outils qui permettent un nettoyage manuel

Il peut parfois s’avérer bénéfique de compléter l’entretien automatique avec un nettoyage manuel occasionnel. Pour ce faire, l’acquisition d’un kit pour piscine devient incontournable. Ce kit se compose d’outils tels que le balai, l’épuisette et la brosse. L’épuisette vous permettra de ramasser les déchets qui se trouveraient à la surface ou au fond du bassin. Cela contribuera à lutter contre la formation d’algues. De son côté, le balai sert à épurer le fond du bassin, des déchets qui pourraient s’y accrocher. Pour les zones difficiles d’accès comme les lignes d’eau, des coups de brosse répétés feraient le plus grand bien.

En outre, vous pouvez acquérir un aspirateur hydraulique pour piscines enterrées et hors sol, afin de minimiser vos dépenses d’énergie. Son rôle s’apparente à celui d’un balai. Toutefois, il se distingue par son long tuyau directement connecté au système de filtration du bassin. C’est une solution semi-manuelle, semi-automatique qui nécessite tout de même de disposer d’un minimum de temps pour que son action soit optimale. De plus, le savoir-faire peut faire toute la différence en matière de nettoyage des piscines.

Comment effectuer un entretien efficace de la piscine ?

L’efficacité du nettoyage implique nécessairement l’exécution d’un certain nombre de tâches. En premier lieu, on retrouve le nettoyage régulier du bord de votre bassin pour éviter le dépôt de tartre. Compte tenu des contraintes existantes sur l’eau du bassin, il serait idéal de prévoir l’ajout de floculant en cas d’usage prolongé de la même eau. Une fois déposé dans les skimmers, le floculant provoque la chute des impuretés dans le fond du bassin et permet par la même occasion de réguler les concentrations de certains éléments chimiques (fer, calcium, etc.). La suite logique après le dépôt des impuretés est l’usage de votre aspirateur hydraulique ou l’exécution de l’aspiration par votre robot.

Le maintien de la qualité de l’eau du bassin passe également par l’utilisation de l’épuisette pour enlever les éventuelles feuilles présentes dans l’eau. Autrement, elles agiront et provoqueront une chute significative du niveau de chlore dans l’eau. Il faut aussi préciser qu’au rang des parties des piscines qui doivent bénéficier d’une attention particulière lors du nettoyage, on retrouve le volet roulant. En effet, lorsqu’il est négligé, il peut facilement accumuler des déchets et peut faciliter la formation de tartre.

Entretien de la piscine : conseils pratiques

Le premier conseil serait avant toute chose de penser à ajouter au moins 3 fois par année une nouvelle eau. L’idéal serait d’opérer un ajout, d’une eau autre que celle provenant d’un puits. Le volume à compléter se situe entre 3 et 5 % de la quantité d’eau déjà présente dans le bassin. Étant donné que prévenir vaut mieux que guérir, certaines mesures préventives peuvent se révéler vraiment pertinentes. Il s’agit entre autres de : l’utilisation d’une bâche de piscine, l’exécution d’un entretien hebdomadaire complémentaire en plus d’un entretien quotidien.

La bâche permet de protéger la surface de l’eau et d’empêcher ainsi les dépôts de feuilles et d’autres débris. Pour ce qui est des tâches d’entretien, elles se résument entre autres à vider les paniers de skimmers, à effectuer un contre-lavage de votre filtre et à vérifier le pH de l’eau. Pour les piscines enterrées et surtout celles hors sol, le robot apparaît comme une obligation, pour un entretien véritablement efficace. Enfin, il est recommandé de combiner les nettoyages manuel et automatique au moins 2 fois par mois pour la garantie d’un résultat optimal.